Accueil > Expositions >> A voir en ce moment

Photographes de Nature - Wildlife Photographer of the Year 2023

du 16 décembre 2023 au 10 mars 2024

Le Wildlife Photographer of the Year est le plus important concours de photographie de nature au monde. 

Véritable institution qui en est à sa 59ème édition, ce concours a une double mission :
- défendre l’art de la photographie 
- utiliser son influence pour inspirer et informer de l’état de la planète.

Organisé par le Muséum d’Histoire naturelle de Londres, le concours a cette année reçu plus de 50 000 clichés de photographes de près d’une centaine de nationalités. 

Vous allez découvrir dans l’exposition "Wildlife Photographer of the Year"» les 100 photos primées pour cette édition, réparties dans 16 catégories différentes. 

Le grand prix du Photographe de Nature de l’année 2023 est attribué au français Laurent Ballesta pour son étonnant et magnifique cliché montrant une limule escortée par trois jeunes carangues dans les fonds marins au large des Philippines.

Le concours est également ouvert aux jeunes photographes de moins de 18 ans. Ceux-ci sont répartis dans 3 catégories d’âges : 10 ans et moins, 11 - 14 ans et 15 - 17 ans.

Le prix du Jeune Photographe de Nature 2023 est attribué à un jeune photographe israélien, Carmel Bechler, âgé de 16 ans, pour sa photo d’une famille de chouettes dans un bâtiment désaffecté.

 Présentation de l'exposition

 

Concours Photo Nature

A l’occasion de l’accueil de la prestigieuse exposition photographique "Wildlife Photographer of the Year", le Muséum libère les talents artistiques... 

Cette année, le photographe de nature, c’est vous !

Nous avons organisé en effet un concours photo ouvert à toute personne majeure résidant dans le Cher, sur la thématique de la Nature sauvage et locale.

Le gagnant a été désigné. Vous pourrez bientôt retrouver sa photo au muséum.

Voir plus d'infos 

 

Planète chauve-souris

       Une autre vision de la nuit...

Partez à la découverte des chauves-souris en parcourant les sept secteurs de l'exposition :

Les adaptations
Au cours de l’évolution, la main de la chauve-souris s’est transformée en aile. De nombreuses modifications anatomiques, pour accompagner cette adaptation, sont visibles sur l’ensemble de son squelette.

Les diversités
Les chauves-souris ne sont pas réparties uniformément dans le monde.
A l’échelle du globe toutes les chauves-souris ont un air de famille mais la variabilité morphologique reste très importante.
Ces variations interfèrent sur le comportement des espèces.

Les menaces
L’homme et la chauve-souris cohabitent depuis des milliers d’années. Du point de vue des chauves-souris, le bilan de cette promiscuité est mitigé.

La paléontologie
L’origine des chauves-souris est encore une énigme et la découverte de spécimens vieux de plus de 50 millions d’années ne l’a pas résolue puisqu’on y retrouve de véritables chauves-souris avec toutes les acquisitions pour l’adaptation au vol.

Le vol
Les avantages du vol sont importants et variés. Cependant ils ont un prix : voler n’est ni aisé physiquement, ni gratuit en énergie.

Le sonar
Les espèces européennes utilisent une gamme de cris compris entre 10 et 110 kHz (ultrasons) émis en fréquence modulée ou constante. Ces émissions varient en fonction des espèces, des individus, du milieu où elles évoluent et des proies disponibles.

Les régimes alimentaires insectivores
L’analyse du guano montre des régimes alimentaires variés. Les espèces d’une même zone géographique se répartissent en fonction de leurs préférences que ce soit pour leurs terrains de chasse ou les insectes proies.
 

Retrouvez tout sur la préparation de l'exposition et les partenaires sur la page "Productions du muséum - l'exposition du muséum".

Mentions légales|Crédits|Plan du site

Copyright © 2009 Muséum d'histoire naturelle de Bourges