Accueil > Raconte-moi le museum >> Les collections

Le Nandou de Darwin

 

 Numéro d’inventaire 2018.37.1

1 - Biologie
2 - Biogéographie et statut de conservation
3 - Références scientifiques et techniques (Taxidermie)
4 - Éléments d’histoire liés au spécimen
5 - Usages muséographiques ou pédagogiques
6 - Aspects légaux

 1 - Biologie

Espèce Pterocnemia pennata pennata (d’Orbigny, 1834) mâle captif âgé de 10 mois et 26 jours. Les éléments conservés de son squelette (fig. 1) montrent l’absence typique de bréchet sur le sternum, caractère propre aux ratites, le bassin présentant l’ischion et le pubis sous la forme rudimentaire de simples baguettes, soudées en partie proximale. Les anneaux sclérotiques, composés d’une quinzaine d’os, sont peu étendus.

Figure 1 : éléments du squelette de ce spécimen. Notez les anneaux sclérotiques (entourant la pupille) et le sternum sans bréchet (vue en face ventrale).

2 - Biogéographie et statut de conservation

Ce spécimen est bien documenté. Né au zoo de Zlin-Lesna (Tchéquie) le 20 avril 2011 et transféré au Bioparc de Doué-la-Fontaine (49) le 22 octobre 2011, il y meurt, pour une raison inconnue attribué à un stress soudain, le 17 mars 2012.
Cette espèce est classée Least Concern par l’IUCN, mais ses effectifs sont en diminution. L’espèce fait l’objet d’un programme d’élevage. Ces programmes sont très suivis, une puce électronique (identifiant unique) est posée sous la peau de chaque animal pour assurer sa traçabilité et éviter la consanguinité et les hybridations (phénomène possible pour cette espèce avec le Rhea americana (Linné, 1758)).

3 - Références scientifiques et techniques (taxidermie)

Ce spécimen n’a fait l’objet d’aucune publication.
 
Taxidermie
Naturalisé par Damien Barbary, taxidermiste solognot de solide réputation, en 2017. Les éléments du squelette et les prélèvements ADN ont été préparés au muséum, par L. Besson. Doublon ADN transmis à la banque de données du MNHN.

4 - Éléments d’histoire liés au spécimen

Spécimen naturalisé en 2017 pour le muséum car l’institution n’avait pas de représentant des ratites dans ses collections.

5 - Usages muséographiques ou pédagogiques

Ce spécimen sert d’illustration pour son espèce, dans le cadre d’animations temporaires et pour la pédagogie.

6 - Aspects légaux

La France ne protège pas cette espèce car elle est absente de son territoire. Néanmoins, cette espèce est reprise par la Convention de Washington (ou CITES : Convention on International Trade of Endangered Species) et sa transposition dans le droit européen : le Règlement (CE) n°338/97. Cette convention régit uniquement le commerce des espèces et celles classées en annexe I (ou A pour l’Europe) sont interdites d’échanges commerciaux, sauf dérogations matérialisées par un C.I.C. (Certificat Intra-Communautaire), délivrées en France par une DREAL. La convention de Washington classe le Nandou de Darwin de la sous-espèce P. p. pennata en annexe II (activité commerciale réglementée) tout comme le Règlement (CE) n°338/97. Ce spécimen n’a donc pas besoin de C.I.C et peut être exposé sans autres formalités. Le muséum doit assurer sa traçabilité et conserve les différents identifiants qu’il a reçu au cours de sa vie : LESNA 211079, FONTAINE PP1101, transpondeur n°9650[…]0296978.

Mentions légales|Crédits|Plan du site

Copyright © 2009 Muséum d'histoire naturelle de Bourges